magique

magique [ maʒik ] adj.
• 1265; lat. magicus, gr. magikos, de mageia magie
1Qui tient de la magie; utilisé, produit par la magie. cabalistique, ésotérique, merveilleux, occulte, surnaturel. Pouvoir magique. Formules, paroles, évocations magiques. Baguette magique. Breuvages magiques ( élixir, philtre) . Anthrop., sociol. Mentalité magique, prélogique. Persistance de la pensée magique. superstition.
2Où la magie, l'irrationnel tient une grande place. L'art magique des surréalistes. Par ext. « L'acte d'imagination [...] est un acte magique » (Sartre).
3(XVIIIe) Fig. Qui produit des effets extraordinaires. Charme magique. ensorcelant, envoûtant, merveilleux. « La pleine lune versait les flots de sa lumière magique » (Barrès). Spécialt Lanterne magique.
⊗ CONTR. Naturel, normal, ordinaire.

magique adjectif (latin magicus, du grec magikos) Qui relève de la magie : Pouvoir magique. Dont les effets sont extraordinaires, sortent du rationnel : Spectacle magique. Qui agit d'une manière surprenante : Mot magique.magique (citations) adjectif (latin magicus, du grec magikos) Victor Segalen Brest 1878-Huelgoat 1919 Le Peintre seul et ceux qui savent voir ont accès dans l'espace magique. Peintures Plonmagique (expressions) adjectif (latin magicus, du grec magikos) Nombre magique, nombre de protons ou de neutrons donnant aux noyaux qui les contiennent une stabilité particulièrement grande. (Cette stabilité, expliquée par le modèle en couches du noyau atomique, s'observe pour 2, 8, 20, 28, 50, 82 et 126 protons ou neutrons.) Pensée magique, forme de pensée de la période préopératoire (entre 2 et 7 ans) caractérisée par une confusion entre univers subjectif et univers physique. ● magique (synonymes) adjectif (latin magicus, du grec magikos) Qui relève de la magie
Synonymes :
Dont les effets sont extraordinaires, sortent du rationnel
Synonymes :
- envoûtant
- féerique
Contraires :

magique
adj.
d1./d Qui a rapport à la magie.
|| Carré magique: V. carré (1, sens I, 10).
d2./d Fig. Qui charme, qui enchante. Cette musique produit sur lui un effet magique.
d3./d Lanterne magique: V. lanterne (sens I, 2).

⇒MAGIQUE, adj.
A. — 1. [Correspond à magie B 1 a]
a) Qui est relatif à la magie, qui est utilisé, produit par elle, en possède les vertus. Synon. cabalistique, occulte, surnaturel. Pharaon (...) expliquait les plaies dont l'Égypte avait été frappée par le pouvoir magique de Mosché et d'Aharon, plus grand que celui de ses hiéroglyphites (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 336):
1. Il [Svedenborg] a combiné [dans sa théorie des correspondances] plusieurs traditions métaphysiques, cabalistiques ou magiques, avec son rationalisme initial, d'une part, et les découvertes que l'éveil de sa nouvelle faculté de connaissance lui offrait, d'autre part. Cette théorie lui permettait de construire (...) un dictionnaire, dans lequel, à chaque chose du monde de l'expérience ordinaire, ou à chaque mot du langage usuel, répondît un être ou chose du monde «spirituel».
VALÉRY, Variété V, 1944, p. 271.
Anneau, bague magique. Synon. de anneau de Gygès (v. anneau B 9).
Baguette magique. V. baguette I A 2. Au fig. Je suis sûr que c'est grâce à la baguette magique de votre amitié que mon nom a pu franchir d'aussi adorables lèvres (MALLARMÉ, Corresp., 1862, p.42).
Cercle magique. Cercle que le magicien trace sur le sol en prononçant certaines conjurations et au centre duquel il se place pour se protéger des démons qu'il invoque. Rites qui donnent à l'invocateur une immunité parfaite, formules de renvoi, science du cercle magique et des figures symboliques, constituent autant de points importants sur lesquels son expérience doit être sans défaut (WAGNER Magie 1939, p. 204). Au fig. Elle prit donc le parti d'établir autour de la chambre de son mari la plus exacte surveillance (...). Ainsi cette femme, repoussée du lit de douleur où gémissait son mari, avait tracé un cercle magique à l'entour (BALZAC, Gobseck, 1830, p. 426).
Hanap magique. Hanap rempli d'un vin inépuisable que seuls peuvent goûter les êtres purs. Le cor qui ne résonne que touché par des lèvres pures, le hanap magique qui n'est plein que pour l'amant fidèle, n'appartiennent vraiment qu'à nous (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 78).
Miroir magique. Miroir dans lequel les magiciens prétendent faire apparaître des personnes, des événements, des faits éloignés. Il contempla dans son miroir magique des combats gigantesques (SAND, Mauprat, 1837, p.120).
SYNT. Art, science magique; formule, incantation, mot, parole, philtre, potion, signe magique; apparition magique; action, geste, opération magique; puissance magique; chant, voix, vertu magique; forêt, jardin, palais magique; pierre magique.
b) Qui traite, qui a trait à la magie. Livre, roman, thème magique. Notre choix se fonde (...) sur la riche collection de mss. magiques constituée par le marquis de Paulmy (...) la plupart de ces pièces ont pour objet l'évocation des esprits,l'utilisation des puissances infernales à des fins précises, le commerce avec les démons (WAGNER Magie 1939, p. 29).
2. SC. HUM.
a) ETHNOL. Qui concerne la magie, qui repose sur la magie (v. ce mot B 1 b ). Mentalité magique. Si les rites magiques se distinguent par le mystère et le secret qui les entourent, les sociétés magiques tendent de leur côté à se constituer le plus possible en marge de la société commune (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 223). Les pratiques magiques sont (...) conditionnées par une certaine conception de la nature: il ne s'agit pas de «mentalité prélogique», a-logique, ou illogique, mais bien plutôt d'une logique la plupart du temps cohérente dès que l'on en admet les prémisses (BAL.-MAQ. 1968).
b) PHILOS. et PSYCHOL.
) Qui est irrationnel, qui n'a pas de références logiques; qui n'est pas adapté au réel et qui tente de le modifier en le niant ou en agissant sur lui. Je vois venir vers moi une bête féroce (...) je pâlis, je tombe et je m'évanouis (...) faute de pouvoir éviter le danger (...) j'ai voulu l'anéantir. L'urgence du danger a servi de motif pour une intention annihilante qui a commandé une conduite magique (SARTRE, Esq. théorie émot., 1939, p. 35).
) [Selon Novalis] Idéalisme magique. Système qui admet que l'homme peut entrer avec l'univers dans le rapport de sympathie et d'action directe où il se trouve avec son propre corps (d'apr. LAL. 1968). Depuis le XVIIIe siècle, ce mot [magie] a presque toujours été pris en mauvaise part (...) il faut faire exception pour (...) Novalis, qui a surtout employé l'expression idéalisme magique (LAL. 1968).
) Pensée magique. ,,Pensée dont le mode de connaissance s'exerce par une démarche paralogique utilisant une résonnance sensible avec les phénomènes de la nature, et admettant l'intervention de forces mystérieuses`` (March. 1970). Nous avons (...) repris le problème de l'incidence de la pensée magique au cours du développement de la personnalité (POROT 1975).
B. — [En parlant de qqc. de bénéfique] Qui produit des effets extraordinaires, inaccoutumés; qui ne semble pas avoir d'explication rationnelle. Synon. féerique, merveilleux, prodigieux. Le rideau rouge s'était écarté (...) et un spectacle magique avait mis debout tous les enfants (ZOLA, Page amour, 1878, p. 896). L'approche de ma très chère, le froissement de sa robe, le timbre magique de sa voix me faisaient sursauter, chanceler, gémir (MILOSZ, Amour. initiation, 1910, p.213):
2. Il y a un genre d'émotion qui est tout particulier à la peinture (...). Il y a une impression qui résulte de tel arrangement de couleur, de lumière, d'ombre (...) vous vous trouvez placé à une distance trop grande du tableau pour savoir ce qu'il représente et souvent vous êtes pris par cet accord magique.
HUYGHE, Dialog. avec visible, 1955, p. 207.
Lanterne magique.
MATH. Carré magique (d'ordre n). Tableau carré formé d'un même nombre de lignes et de colonnes dans lequel sont placés des nombres choisis de telle manière que leur somme dans chacune des lignes horizontales, comme dans chacune des colonnes verticales soit constante (d'apr. BOUVIER-GEORGE Math. 1979). Pour certains carrés magiques chaque diagonale est telle que la somme de ses nombres soit encore égale à la somme S [des nombres d'une même ligne ou d'une même colonne] (BOUVIER-GEORGE Math. 1979).
Œil magique. Tube à rayons cathodiques qui permettait d'effectuer le réglage de certains récepteurs de radio. Poste super 5 lampes (...) réglage par œil magique (Catal. jouets [B.H.V.], 1936).
REM. 1. Magicerie, subst. fém., hapax. Les armes de Satan c'est les magiciens Et la magicerie et les faux entretiens (PÉGUY, Tapisserie Ste Geneviève et J. d'Arc, 1913, p. 100). 2. Magico-, élém. de compos. représentant magique dans la formation de qq. termes. a) Magico-physique, adj. Voir dans ce passage l'écho d'une conception panthéistique (Rettberg), ou je ne sais quelle idée d'une union «magico-physique» avec Dieu, c'est par trop arbitraire (Théol. cath. t. 4, 1re part. 1920, p. 1062). b) Magico-religieux, -euse, adj. Le premier grand texte magico-religieux connu relevant des cultures sud-américaines (...) jette un jour très nouveau sur certains aspects de la cure shamanistique (LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct., 1958, p. 205). c) Magico-social, -ale, -aux. On voit apparaître (...) un danger considérable: que le traitement (...), loin d'aboutir à la résolution d'un trouble précis (...), se réduise à la réorganisation de l'univers du patient en fonction des interprétations psychanalytiques. C'est-à-dire qu'on tomberait (...) sur la situation qui fournit son point de départ et sa possibilité théorique au système magico-social (LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct., 1958 p. 202).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 art magike «sorcellerie», ici en parlant de la «magie des anciens Perses» (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, I, 24: çoroastres trova l'art magike des encantemens et de teus autres choses); 2. 1427 art magique «art diabolique, sorcellerie»(Journal d'un Bourgeois de Paris, éd. A. Tuetey, p. 220); 3. 1555 «qui tient de la magie» (RONSARD, Les Amours, 92, éd. P. Laumonier, IV, 92: Entre tes bras, impatient Roger, Pipé au fard de magicque cautelle, Pour refroydir ta chaleur immortelle); 1558 magiques figures (DU BELLAY, Divers Jeux Rustiques, éd. V. L. Saulnier, 438); 1655 habit magique (CYRANO, Lettre XII ds WAGNER Magie, p. 242 note: Un magicien avec tout l'attirail de l'habit magique, ayant une baguette à la main, placé debout au milieu d'un cercle); 4. 1604 «qui possède une force secrète et extraordinaire» (MONTCHRESTIEN, David, p. 205 ds IGLF:Mes sens [...] languissoient comme attains par un charme magique). Empr. au lat. magicus (empr. au gr. ) «magique, de la magie». Fréq. abs. littér.:1397. Fréq. rel. littér.: XIXe s.: a) 1813, b) 1413; XXe s.: a) 1738, b) 2590.
DÉR. Magiquement, adv. a) De manière magique (supra A 1), en faisant intervenir la magie (v. ce mot B 1 a). Certaines danses (...) destinées sans aucun doute, autrefois, à favoriser magiquement le succès dans les expéditions de chasse (...) subsistent à titre de divertissements (Jeux et sports, 1967, p. 795). b) De manière irrationnelle, surnaturelle. Tel mot (...) qui ne donne lieu à aucune difficulté quand il est engagé dans le train rapide d'une phrase (...) devient magiquement embarrassant (...) aussitôt que vous (...) lui cherchez un sens après l'avoir soustrait à sa fonction momentanée (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 132). []. 1re attest. 1521 «par magie» magicquement (Violier des histoires romaines, 27, bibl. elz. d'apr. FEW t. 6, 26a); de magique, suff. -ment2. Fréq. abs. littér.: 40.
BBG. — MACK. t. 2 1939, p. 191. — PICHOIS (Cl.). De la magie des magiciens à la magie des artistes. In: [Mél. Gossen (C. Th.)]. Bern, 1976, t. 2, pp. 737-749. — QUEM. DDL t. 10 (s.v. magiquement).

magique [maʒik] adj.
ÉTYM. 1265; du lat. magicus, grec magikos, de mageia. → Magie.
1 Qui tient de la magie; qui est utilisé, produit par la magie. Cabalistique, ésotérique, merveilleux, occulte, surnaturel. || Vertu, pouvoir, force magique (→ Kabbale, cit.). || Formules, mots, paroles, évocations, incantations (cit. 2) magiques. Enchanté. || Opérations, rites magiques (→ Force, cit. 67). || Anneau, cercle, miroir magique.
(1840). || Baguette (cit. 6, 7) magique ( aussi Fée). || Balai magique de l'apprenti (cit. 13) sorcier. || Manche à balai (cit. 2), verge magique des sorcières. || Philtre magique. || Apparition magique. || Jardins, palais magiques d'Armide. || Tapis magique. || Lampe magique d'Aladin.
1 Oh ! merveilleux pouvoir de la vertu magique !
Molière, l'Étourdi, I, 4.
2 Les sorciers jadis faisaient ou empêchaient les prodiges à l'aide de quelques paroles magiques. Il en est de même du poète : il peut évoquer le passé ou faire reparaître le présent (…)
Mme de Staël, De l'Allemagne, II, XIII.
3 Au moyen de son art, il construisit une tour enchantée avec des talismans et des inscriptions portant que, lorsque l'on pénétrerait dans cette enceinte magique, une nation féroce et barbare envahirait l'Espagne.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 124.
2 Anthrop., sociol., psychol. Qui suppose, à la base de certaines actions et de la manière de les exécuter, la croyance en une causalité symbolique supportée par une ou des forces cachées. || Aspect, caractère, sens magique de l'art dit « primitif » (→ Incantatoire, cit.). || Mentalité magique, prélogique. || Persistance de la pensée magique. Superstition. || Conduites magiques de certains malades mentaux (considérées en psychiatrie comme une régression à un stade archaïque).
Hist. de la littér. || L'idéalisme magique de Novalis. || L'art magique surréaliste.
4 C'est de ce point (…) de la pensée de Novalis où s'épousent le philosophique et le poétique, que me semblent se découvrir à la fois les deux versants (…) de l'art magique (…) L'un de ces versants nous retrace (…) le développement d'un art qui (…) entretient (…) avec (la magie) des rapports étroits (…) L'autre versant nous initie à un art survivant à la disparition de toute magie constituée et qui (…) n'en remet pas moins en œuvre certains moyens de la magie (…)
A. Breton, Introduction à l'art magique.
5 L'acte d'imagination (…) est un acte magique. C'est une incantation destinée à faire apparaître l'objet auquel on pense, la chose qu'on désire, de façon qu'on puisse en prendre possession.
Sartre, l'Imaginaire, p. 161.
3 (V. 1648). Fig. Qui produit des effets extraordinaires. Magie (A., 3.); beau, étonnant, merveilleux, surprenant (→ Idole, cit. 14). || Ascendant, pouvoir magique (→ Fasciner, cit. 7). || Appel (cit. 15) magique. || Spectacle magique (→ Grandiose, cit. 4).
6 (…) celui qui alors tente de créer le poème épique, tel que le comprenaient les nations plus jeunes, risque de diminuer l'effet magique de la poésie, ne fût-ce que par la longueur insupportable de l'œuvre (…)
Baudelaire, l'Art romantique, XXII, I, V.
7 La nuit était magnifique. La pleine lune versait les flots de sa lumière magique sur la plaine et sur la colline rendue plus mystérieuse.
M. Barrès, la Colline inspirée, XIII.
4 Dans des loc. Dont l'effet, les propriétés, semblent extraordinaires ou exceptionnels. || Carré, cube magique. || Lanterne (cit. 12 et 13) magique. || Œil magique.
CONTR. Naturel, normal, ordinaire.
DÉR. Magicien, magiquement.
COMP. Magico-religieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Magique — Publication information Publisher Marvel Comics Firs …   Wikipedia

  • magique — Magique. adj. de tout genre. Appartenant à la magie. Art magique. paroles magiques. caractere magique. miroir magique. On appelle, Lanterne magique, Une espece de lanterne par laquelle on fait voir divers objets surprenants, mais par un artifice… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Magique — Données clés Réalisation Philippe Muyl Scénario Philippe Muyl Acteurs principaux Marie Gillain Cali Antoine Duléry Sortie 2008 …   Wikipédia en Français

  • magique — (ma ji k ) adj. 1°   Appartenant à la magie. •   Ô merveilleux pouvoir de la vertu magique, MOL. l Ét. I, 4. •   Au bruit du feu magique, aux accents du tonnerre, DUCIS Macbeth, I, 1.    Baguette magique, baguette, verge dont les prétendus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MAGIQUE — adj. des deux genres Appartenant à la magie. Art, vertu, pouvoir, illusion magique. Paroles magiques. Caractères magiques.   Baguette magique, Baguette, verge dont les prétendus magiciens se servent dans leurs opérations. Cercle magique, Cercle… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • MAGIQUE — adj. des deux genres Qui a rapport à la magie. Art, vertu, pouvoir, illusion magique. Paroles magiques. Caractères magiques. Il signifie aussi Qui est produit par le prétendu pouvoir de la magie. Les jardins, le palais d’Armide étaient jardins et …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • magique — magical англ. [мэ/джикл] mágico ит. [ма/джико] magique фр. [мажи/к] волшебный, магический …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • magique — Art magique et d enchanterie, Magice magices, Magia magiae …   Thresor de la langue françoyse

  • magique — ● adj. ►PROG * Se dit de nombres dont la signification et l origine restent obscurs mais qui permettent d accomplir certaines tâches. Il fallait ainsi passer le nombre 12345678 en paramètre de la fonction qui formattait un disque pour qu elle… …   Dictionnaire d'informatique francophone

  • magique — adj. majiko, a, e (Albanais, Montagny Bozel, Villards Thônes). E. : Merveilleux, Sorcier …   Dictionnaire Français-Savoyard

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.